Tout savoir sur la contre-expertise incendie

L’assurance incendie est une assurance non obligatoire que dans certains cas. Cependant, elle est une protection à avoir pour éviter de se trouver démunie face à ce genre de sinistre. Si vous êtes assurée, vous avez la garantie d’obtenir une indemnisation. Cependant, parfois, l’assureur sous-évalue vos dommages. D’où la nécessité de la contre-expertise. Découvrez les éléments à savoir concernant cette procédure.

Les informations obligatoires dans un rapport de contre-expertise incendie

Lorsque le spécialiste qui a réalisé la contre-expertise rédige le rapport, certaines informations doivent y figurer essentiellement. Si vous constatez que l’une de ces données n’est pas incluse, vous avez toujours le droit de remettre en question l’évaluation. D’une manière générale, dans le rapport de la seconde expertise, le spécialiste doit indiquer la source de l’incendie. Il doit également fournir une description détaillée de la destruction du bien. Néanmoins, l’une des parties les plus importantes à examiner dans le document est l’estimation de l’ensemble des dégâts. Assurez-vous que le montant alloué à chaque dommage correspond exactement à celui que vous avez déjà noté dans votre carnet.

  • Si des biens doivent être remplacés, les coûts doivent être équivalents à leur valeur réelle. Si l’expert vous propose un coût inférieur à ce qui est prévu, refuser la proposition est une sage décision. Il en va de même pour votre propriété qui a été endommagée par un incendie.
  • Si vous possédez une copie de l’estimation de votre maison ou appartement incendié, veillez à le montrer à la personne chargée de l’examen. Cela lui permettra de comprendre votre inacceptation.

La personne responsable de la contre-expertise incendie

En cas de dommages causés par un incendie, votre assureur prendra en charge les frais liés à l’expertise. Il peut s’agir d’une prise en charge partielle ou totale, selon votre régime. Si vous n’êtes pas satisfait de l’évaluation des dommages, vous pouvez demander une seconde opinion. Si l’assureur a envoyé un expert pour inspecter les destructions dues à l’incendie, laissez-le faire son travail sans interruption. Lorsque le rapport est finalisé, vous pouvez en vérifier l’exactitude. Si vous constatez des divergences, vous pouvez alors demander l’aide d’un spécialiste privé pour réévaluer les dommages.

Lors du premier examen des dommages causés par l’incendie, l’assureur choisit un expert pour effectuer l’inspection. En d’autres termes, l’évaluation est à l’initiative de la compagnie d’assurance et vous n’aurez pas à payer les honoraires du spécialiste. C’est l’assureur qui prend en charge le paiement de cette partie. En revanche, lors d’une demande d’une contre-expertise, c’est vous qui êtes responsable de trouver un expert. Celui-ci fixe le montant de ses honoraires avant de réaliser le travail. Le plus souvent, le paiement de sa facture est discuté entre vous et l’assureur à condition que vous l’avisiez de votre démarche.  

Les étapes à suivre lors d’une contre-expertise

Avant d’en arriver au stade de la seconde expertise, votre assureur fait appel à un expert en incendie. Pour rédiger son rapport, il doit répondre à certains critères. L’un d’entre eux consiste à déterminer l’origine du sinistre.

Si l’agent d’assurance peut reconnaître les dommages, il les évaluera. Si des biens doivent être remplacés, il vous remettra un document détaillant cette information. Il en va de même si des réparations sont nécessaires. Pour s’assurer que le calcul est correct, le spécialiste demandera des documents d’accompagnement tels que les factures de vente. Le rapport énumérera le montant de l’indemnisation qui correspond au dommage. Si vous n’êtes pas satisfait, vous avez la possibilité de demander à un deuxième expert d’examiner la situation. Cet expert suivra la même procédure et tentera de trouver une solution à l’amiable entre vous et la compagnie d’assurance. Si vous ne possédez pas d’assurance incendie, ne perdez pas votre temps à faire appel à un expert. Il est important de garder à l’esprit que le coût du service de l’expert sera entièrement à votre charge.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*