S’informer sur les règles avant d’organiser un séminaire d’entreprise

Un séminaire d’entreprise est un évènement important dans la vie de chaque société légalement constituée. Il faut toutefois prendre certaines informations en compte avant d’envoyer votre salarié à ce genre d’événement. Cela est valable que vous soyez l’organisateur ou pas. Vous devrez en effet agir selon les règles en vigueur pour éviter les conflits professionnels.

Que dire en premier lieu sur le séminaire d’entreprise ?

La mise en place et la promotion d’une nouvelle stratégie au sein d’une société peuvent s’avérer difficiles dans certains cas. Notez que vous pouvez profiter d’un séminaire d’entreprise pour mettre les choses au clair. Cet événement important peut regrouper les ingénieurs et les techniciens d’une entreprise. Les cadres pourront aussi y prendre part tout comme les chercheurs.

Le plus important pour les participants est d’éclaircir les points importants sur la vie de l’entreprise. À souligner qu’un séminaire ne doit pas durer de nombreux jours. Des réunions de travail sont organisées tout comme des activités de loisirs pour les participants.

Les salariés qui iront au séminaire seront en principe couverts par le régime des accidents de travail. Vous pouvez sur ce point insister sur l’article L411-1 du Code de la Sécurité sociale. Vous aurez ainsi plus de précisions sur le déroulement d’un séminaire d’entreprise.

Le séminaire d’entreprise est aussi un temps de travail pour chaque participant

Il faut s’attendre à ce que différentes réunions aillent se succéder pendant un séminaire d’entreprise. Il ne faut pas non plus négliger le temps de repos et d’amusement qui leur sera offert. Ces conditions laissent planer des doutes et des questionnements sur la réalisation de l’évènement. Beaucoup se demandent en effet s’il fait partie du temps de travail effectif de l’entreprise.

Il suffit de vérifier l’article L. 3121-1 du Code du travail si vous avez des doutes. Cette clause considère en effet que le séminaire fait partie du temps de travail de chaque participant. Il faut alors prendre note des conditions suivantes :

  • Le participant sera à disposition de son employeur tout au long du séminaire
  • Le salarié doit prendre en compte chaque directive qu’il reçoit

Ainsi, le salarié ne doit pas faire les choses comme bon lui semble s’il ne veut pas avoir des soucis. Il faut pour cela respecter les heures de réunions ainsi que celles prévues pour se détendre.

Le séminaire d’entreprise est-il obligatoire pour tous ?

Notez avant tout que tous les travailleurs au sein d’une entreprise ne seront pas amenés à participer au séminaire. L’employeur doit en effet prendre en compte certaines informations sur l’événement. Il pourra de cette manière choisir les personnes à affecter sur l’évènement.

À souligner d’un autre côté que le salarié désigné peut refuser s’il a des raisons valables. Il ne peut pas en effet refuser tout bonnement d’y aller sans évoquer des excuses acceptables. Il faut d’ailleurs que l’employé prenne le temps de discuter avec son employeur pour éviter des problèmes.

L’arrêt du 17 décembre 2003 délivré par la Cour de cassation peut s’avérer efficace dans ce genre de situation. Il faut savoir que l’employeur peut sanctionner le salarié s’il refuse d’y participer une raison plausible. Un refus peut être considéré comme étant une insubordination.

Que dire en derniers lieux sur le séminaire d’entreprise ?

D’autres points doivent être pris en compte par l’employeur avant d’envoyer un salarié à un séminaire d’entreprise. Il doit en effet penser à la rémunération du travailleur en question. Ce dernier devrait percevoir son salaire normal si l’événement se déroule correctement.

Les réunions doivent en effet se dérouler pendant les horaires de travail. Le temps qui dépasse sera en outre considéré comme étant des heures supplémentaires. Ainsi, l’employeur et le salarié doivent avoir des précisions sur le déroulement de l’événement.

À souligner aussi que chaque participant restera sous les ordres de son employeur tout au long du séminaire. Ce dernier peut alors prendre des sanctions si le salarié ne se comporte pas correctement pendant l’évènement. Il ne faut pas négliger les erreurs réalisées par le participant durant les heures de loisir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*