Quels sont les types de droits ?

Les droits existent pour conditionner le secteur juridique. Les droits sont là pour à la fois accorder une certaine liberté aux  personnes et aussi pour favoriser les relations entre les hommes. Il n’est pas rare d’entendre parler des droits tels que droit civil, droit des enfants, droit des hommes. C’est donc dire qu’il y a toute une vague de droits et l’on ne peut les maîtriser tous. À cet effet, des classifications plus simples sont inventées pour permettre de facilement se retrouver dans ce multivers. Dans la classification la plus connue, il y a cinq types de droits. Dans cet article, vous allez découvrir les différents types de droits. 

Le droit public et le droit privé : deux types de droits qui s’appréhendent différemment  

En effet, dans la classification des droits on retrouve en tête les droits public et privé. D’une part, le droit public comme ledit son nom est du ressort du secteur public. C’est le droit qui traite des relations issues du fonctionnement de l’état, des services publics. Il renferme notamment le droit constitutionnel qui est dérivé de la constitution propre à chaque pays. À ce dernier s’ajoutent le droit administratif et le droit des finances publiques. D’autre part, le droit privé est un droit dont la réglementation est complètement opposée à celle du droit public. Le droit privé ne régit pas les relations entre personne. Les personnes physiques et morales sont comprises dans le droit privé. Il s’applique aussi donc aux entreprises et sociétés. On retrouve dans le droit privé le droit civil, le droit rural et bien d’autres droits qui s’appliquent à la personne.

Le droit international privé et le droit international public    

Le droit international public est un peu à l’image du droit public. Mais son caractère international lui donne une autre dimension. En réalité, ce droit s’intéresse aux relations aux différents états dans le monde. On parle de relation publique internationale. Il est complètement inspiré des textes internationaux notamment des conventions et traités. Ses domaines d’expertise sont les conflits et les négociations d’accord. Par contre, le droit international privé obéit un peu plus aux règles du droit privé. Grâce aussi à sa composante internationale, il est plutôt destiné aux rapports entre personnes de nationalité différente. C’est un droit qui est beaucoup plus important pour les immigrés et les personnes vivant dans un autre pays. Il est requis pour régler les situations entre ces personnes de nationalité différente.

Le droit interne   

Dans le classement des droits, il y a le droit interne qui est beaucoup plus perdu de vue par les personnes qui ne sont du domaine du droit. Il peut prendre aussi le nom de droit national, car il est exclusif à un pays donné. Selon le pays qui l’adopte, il peut aboutir à des droits divers. On peut y trouver du droit commercial ou même du droit administratif. Ces derniers seront bien sûr différents de leurs versions internationales. Dans le droit interne, il  y a aussi souvent du droit civil, du droit pénal. Le droit interne pénal est celui qui concerne les sanctions propres à un pays. Mais, il faut noter que les droits internes ne seront jamais formulés de sorte à aller contre un droit international. Le droit social est plus interne qu’international.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*