Ordonnance de protection : guide complet pour tout savoir

Êtes-vous victimes d’une violence conjugale ? Avez-vous des proches qui en sont victimes ? Sachez qu’il s’agit d’un acte à ne pas encourager. En effet, ces violences peuvent être de plusieurs natures. Il peut s’agir d’une violence psychologique, physique, ou morale. Des actions ont été menées pour protéger l’être humain contre les violences. C’est ainsi que l’ordonnance de protection est mise en évidence. Que faut-il savoir sur l’ordonnance de protection ? Lisez cet article pour plus de renseignements.

Une ordonnance de protection : qu’est-ce que c’est ?

On appelle ordonnance de protection, un acte qui est délivré dans le but de protéger les personnes ayant subi des violences conjugales. Cet acte est délivré par un juge qui s’occupe des affaires de familles. Cependant, il existe des conditions suivant lesquelles l’acte est délivré. Il s’agit par exemple aux victimes de prouver leurs témoignages par des preuves.

Dans ces genres de situations, pour protéger les victimes contre tout traumatisme, il est ordonné de se rendre sur les lieux sans y apporter des outils de travail par exemple une arme. C’est en effet une mesure contre toute violence conjugale sous toutes ses formes.

Comment obtenir l’ordonnance de protection ?

Il est bien vrai que des actions sont menées pour limiter les violences conjugales. C’est en cela que l’ordonnance de protection s’inscrit au premier plan comme solution. Cependant, l’ordonnance de protection ne peut pas être attribuée de façon hasardeuse. Il faut que la victime fasse certaines démarches pour l’obtenir. Comme démarche, il faut que la victime dépose une plainte dans les locaux d’un commissariat.

Après cela, la victime est appelée à interpeller le juge des affaires familiales pour y arriver, la victime doit nécessairement établir une demande qui sera envoyée au greffe. Une audience sera faite pour écouter la victime. Après cela, l’ordonnance de protection peut être délivrée à la victime lorsque les preuves amenées par cette dernière sont tangibles.

Quelles sont les mesures qui peuvent être prises ?

Lorsqu’il y a une violence conjugale et que les faits sont prouvés, la victime est écoutée et une ordonnance de protection lui est délivrée. Aussi, toujours dans le but de préserver cette dernière d’une violence secondaire, le juge en charge des affaires familiales peut également envisager de prononcer des mesures que sont : interdire à la victime d’aller dans des lieux dangereux, impossibilité pour elle d’avoir un contact avec des gens mal intentionnés, l’interdiction de disposer d’une arme. À part ces mesures, la victime peut bénéficier d’une prise en charge sur le plan sanitaire, psychologique et sur le plan social.

Egalement, la victime peut changer de domicile et changer son numéro de téléphone. Au cas où la victime aurait des enfants, il lui est également possible de bénéficier des aides d’hébergement et bien d’autres protections.

De tout ce qui précède, l’ordonnance de protection est un acte qui est établi à une personne victime dans le but de limiter des dégâts et de lui apporter des aides psychologiques, sociales et physiques.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*