Consulter un notaire lors d’une procédure d’adoption

L’adoption est une procédure administrative longue et parfois complexe. Pour éviter de prendre des risques, il est préférable de consulter un notaire. Grâce à son expertise en droit, le notaire vous informe et vous conseille sur les différents types d’adoptions ainsi que les conséquences de la décision que vous allez prendre sur le plan familial, successoral et juridique. Que vous optiez pour l’adoption internationale, l’adoption plénière ou encore l’adoption simple, vous aurez toujours besoin de l’intervention d’un notaire pour agir de manière légale. Que vous soyez marié, en situation de concubinage ou PACS, la présence d’un notaire vous aidera sur le type d’adoption qui vous convient le mieux en fonction de votre situation familiale.

Importance du notaire lors d’une adoption

Le notaire est l’officier public qu’il vous faut pour avoir des explications approfondies concernant la procédure d’adoption ainsi que les conséquences y afférentes en fonction du type que vous aurez choisi. Toute procédure d’adoption exige une déclaration de consentement devant un notaire. Ce professionnel est en mesure de vous accompagner avec des conseils personnalisés selon votre situation personnelle, familiale et le type d’adoption choisi. Deux options s’offrent à vous selon votre situation et vos besoins à avoir : l’adoption simple et l’adoption plénière.

  • L’adoption simple : si vous optez pour ce type d’adoption, il vous est possible de conserver les liens avec la famille biologique de la personne adoptée. La procédure est notifiée sur la marge de l’acte de naissance de l’adopté. En ce qui concerne une adoption simple, les parents adoptifs détiennent le pouvoir de l’autorité parentale et ils ont une responsabilité vis-à-vis de l’adopté. Les droits des parents biologiques sont conservés et l’enfant peut hériter de ses deux familles. Le notaire est qualifié pour donner des conseils si ce type d’adoption correspond à votre situation actuelle. Il se charge également de réaliser les différents actes de consentement d’adoption.
  • L’adoption plénière : une telle adoption rompt tous les liens entre l’adopté et ses parents biologiques ainsi que sa famille d’origine. Les parents adoptifs de l’enfant ont des responsabilités à l’égard de ce dernier. L’adopté aura un nouvel acte de naissance. Il doit également être inscrit sur le livret de famille de ses parents adoptifs et recevra directement la nationalité et le nom de famille des adoptants. L’enfant adopté dispose du droit de succession. Le notaire vous aide également à rédiger un acte notarié relatif à la modification du nom et prénom de l’enfant et également la rédaction des consentements d’adoption de non-rétractation.

Le rôle du notaire dans le cadre d’une adoption internationale

Les missions du notaire dans le cadre d’une adoption internationale ne sont pas très différentes des autres types d’adoptions. Étant un officier public nommé par l’Etat, il sert de témoin impartial dans l’exécution des tâches visant à décourager les mauvaises actions susceptibles de se manifester durant la procédure d’adoption internationale. Le notaire a pour rôle de respecter les lois et règles de l’Etat dans lesquels ils sont mandatés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*