4 points à savoir sur le DUER

Le DUER (Document unique d’évaluation des risques) fait partie des obligations que vous devrez respecter en tant que dirigeant d’entreprise. Celui-ci vient en principe renforcer la prévention en santé au travail. Le document renferme généralement l’ensemble des risques professionnels auxquels les salariés peuvent être exposés. Prenez note des 4 points suivants avant de rédiger le DUER de votre société.

1.  Cet outil de pilotage opérationnel engage aussi la responsabilité de l’employeur

Le DUER est loin d’être une simple contrainte administrative. Il peut aussi servir d’outil de pilotage parfait pour assurer le bon fonctionnement de votre entreprise. Vous aurez une image claire des risques auxquels les travailleurs peuvent s’exposer. L’établissement du document indique en outre la prise en charge de l’obligation de l’employeur à protéger les salariés de l’entreprise.

Il faut dans ce cas y inscrire l’évaluation de l’ensemble du personnel ainsi que les classifications des salariés. Il y a aussi les préventions faisables pour assurer le moindre risque au sein de l’entreprise. Il suffit de vous référer à partir de l’article R.4121-1 du Code du travail pour avoir plus de précisions.

2.  Il offre une vision de 360 ° des risques professionnels

Tous les dangers auxquels les travailleurs pourront réellement s’exposer seront évoqués dans ce document d’évaluation. Même les accidents qui ne relèvent pas de la branche des salariés peuvent être cités. Il faut en tout cas éviter d’évaluer les risques par poste de travail. Le mieux est de partir sur une approche par unités de travail.

Le DUER prend même en compte les (RPS) risques psychosociaux qui peuvent résulter de certaines situations. Cela implique une analyse fine et rigoureuse des points suivants :

  • Les charges mentales de chaque salarié
  • Les objectifs que chacun doit atteindre
  • La marge d’autonomie pour tout le monde
  • La charge émotionnelle
  • L’impact de l’organisation de travail pour chacun

3.  Une observation sur terrain et peut-être fait par une entité externe

Il faut faire une descente sur terrain pour assurer la rédaction d’un DUER. Cela permet d’avoir une image directe des situations de travail réel. Il est ainsi plus facile de prendre connaissance du fonctionnement de la société. Il faut dans ce cas éviter de réaliser le document après une évaluation à distance. Vous risquez facilement de vous tromper.

Notez que vous pouvez déléguer la réalisation du document par un intervenant extérieur comme QiiRO. Vous pouvez prendre une telle décision quand vous sentez que personne n’est assez compétent pour intervenir en interne. Il se pourrait aussi que les salariés soient débordés par leur charge de travail.

4.  Le document prend en compte les spécificités et contraintes de l’entreprise

L’établissement d’un DUER doit normalement déboucher vers un programme d’action concret. Il suffit du réalisme pendant la rédaction du document. Cela implique la prise en compte des nécessités ainsi que des contraintes liées à votre établissement. Vous allez de ce fait mettre en place un programme de prévention annuel sur les évènements qui peuvent se passer.

Il ne faut pas négliger la mise à jour du document. Cela doit se faire en respectant une démarche de progrès continu pour mieux prévenir les risques. À noter alors que le DUER doit être à jour une fois par an au minimum.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*