Quelles différences entre droit et loi ?

Dans le secteur juridique, les notions de droit et de loi sont fréquemment utilisées. Il y a là deux termes que l’on ne maîtrise pas assez. Les personnes extérieures au domaine du droit vont parfois jusqu’à confondre les deux termes. Alors qu’il existe bel et bien une distinction entre le concept de droit et de celui de loi. Il est important de connaître alors ces différences afin de ne plus faire de confusion dans l’usage de ces mots. Cet article vous renseigne sur les différences qui existent entre le droit et la loi.

Notion de droit et de loi

Avant d’aborder les différences entre droit et loi,  il est nécessaire de connaître dans un premier temps,  les définitions de ces concepts. D’une part, le droit représente un environnement légal qui conditionne la vie en société. C’est dire que le droit est l’ensemble des règles qui sont établies pour favoriser une meilleure vie en société via des bons rapports entre humains. De son côté, la loi est perçue comme une norme. C’est-à-dire une règle fixée comme la normale et à laquelle tout le monde doit donc se référer. Vu ainsi, la loi et le droit semblent se confondre,  mais sont bien distincts l’un de l’autre.

Le droit comme source de la loi

En réalité,  loin de ce que l’on pense, la plus grande différence qui  réside entre le droit et la loi est la notion de source. Le droit est, en effet, la source  de la loi. C’est dire ainsi que la loi est contenue dans le droit. En pratique, le droit est un ensemble de lois. Par exemple,  si l’on prend le droit des étrangers,  il s’agit d’une compilation de loi liée aux personnes qui ne sont pas dans leurs pays d’origine. La loi est une dérivée du droit. Elle tire son essence de là. C’est pour cela qu’en citant chaque loi, il faut se référer au droit duquel il est inspiré.

La loi, beaucoup plus concrète que le droit

En se basant sur le fait que le droit est la source de la loi,  on admet ainsi que le droit est plus vaste que la loi. Ainsi, la loi est beaucoup plus concrète que le droit dans la pratique. Lorsqu’une personne évoque par exemple le droit des affaires,  l’on ne serait pas à quel aspect de ce droit il se réfère. Car dans le droit des affaires comme dans tout autre droit, plusieurs aspects sont abordés. Alors que si par contre, la même personne évoque une loi issue du droit des affaires, il est plus facile de toucher du doigt ce que cette personne veut dire. La loi est alors plus concrète et aborde un aspect bien précis de manière concise.

Par ailleurs,  le droit suscite la conception de qui est permis chez la majorité de personnes. Il l’appréhende plutôt comme un avoir. Alors que la loi suscite par contre chez eux,  la sensation de ce qui est obligatoire et/ou proscrit. La loi est beaucoup plus perçue comme ce qu’il faut respecter.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*