Les garanties obligatoires pour une assurance prêt immobilier

Vous souhaitez contracter un prêt immobilier pour financer l’achat de votre future maison ou appartement ? Il est indispensable de connaître les garanties obligatoires liées à l’assurance emprunteur. En effet, ces garanties permettent de protéger à la fois l’emprunteur et le prêteur en cas de défaillance de remboursement du crédit. Dans cet article, nous vous présentons les principales garanties obligatoires d’une assurance prêt immobilier et leurs implications pour vous.

La garantie décès

La garantie décès est l’une des garanties les plus basiques et incontournables d’une assurance emprunteur. Elle couvre le risque de décès de l’emprunteur pendant toute la durée du prêt. En cas de décès, l’assureur prend en charge le remboursement du capital restant dû à la banque, dans la limite du montant garanti. Ainsi, cette garantie protège les héritiers de l’emprunteur qui n’auront pas à assumer la dette immobilière en cas de décès.

La garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA)

La garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) est souvent associée à la garantie décès. Elle couvre l’emprunteur en cas d’invalidité totale et définitive, c’est-à-dire lorsqu’il est dans l’incapacité totale de travailler et qu’il nécessite l’aide d’une tierce personne pour accomplir les actes essentiels de la vie quotidienne. Comme pour la garantie décès, en cas de PTIA, l’assureur rembourse le capital restant dû à la banque.

La garantie invalidité permanente

La garantie invalidité permanente couvre l’emprunteur en cas d’invalidité partielle ou totale due à une maladie ou un accident. Selon le niveau d’invalidité de l’emprunteur, l’assureur prendra en charge tout ou partie du remboursement des échéances du prêt immobilier. Cette garantie est généralement subdivisée en deux catégories :

A lire également  La garantie rétroactive de l'assurance décennale : un atout indispensable pour les professionnels du bâtiment

  • La garantie invalidité permanente partielle (IPP) : elle intervient lorsque le taux d’invalidité de l’emprunteur est compris entre un certain pourcentage défini par le contrat d’assurance (généralement 33%) et 66%.
  • La garantie invalidité permanente totale (IPT) : elle s’applique lorsque le taux d’invalidité de l’emprunteur est supérieur à 66%.

La garantie incapacité temporaire de travail (ITT)

La garantie incapacité temporaire de travail (ITT) protège l’emprunteur en cas d’impossibilité temporaire de travailler suite à une maladie ou un accident. Pendant la période d’incapacité, l’assureur prend en charge le remboursement des échéances du prêt immobilier, en totalité ou en partie selon les termes du contrat d’assurance. Il est important de noter que cette garantie est soumise à un délai de franchise, généralement compris entre 30 et 180 jours, pendant lequel l’emprunteur doit assumer lui-même le remboursement des échéances.

La garantie chômage

La garantie chômage n’est pas systématiquement exigée par les banques, mais elle peut être proposée en complément des autres garanties. Elle couvre l’emprunteur en cas de perte involontaire d’emploi. L’assureur prend alors en charge une partie du remboursement des échéances du prêt immobilier pendant une période limitée et selon certaines conditions prévues au contrat d’assurance.

Il est essentiel de bien étudier les différentes garanties obligatoires et facultatives proposées par les assureurs lors de la souscription à une assurance emprunteur pour un prêt immobilier. Les garanties décès, PTIA, invalidité permanente et incapacité temporaire de travail sont généralement incontournables pour protéger l’emprunteur et le prêteur en cas d’imprévus. N’hésitez pas à comparer les offres d’assurance pour trouver celle qui répond le mieux à vos besoins et votre situation financière.

A lire également  Quelles sont les sanctions en cas de construction sans permis de construire ?