Divorce : vos recours en cas de soupçon d’adultère

L’adultère est l’une des principales causes de divorce. En effet, la fidélité est l’un des piliers du mariage. D’ailleurs, cet acte est considéré comme une faute conjugale par les juridictions. Si vous soupçonnez votre époux(se) d’adultère, vous envisagerez forcément d’entamer la procédure de divorce. Si vous êtes décidé(e) à prendre cette décision, trouvez ici les différents recours possibles ainsi que de précieux conseils pour affronter cette épreuve.

L’adultère : définitions et implications dans le cadre d’un mariage

Selon l’article 212 du Code civil, les époux ont l’obligation de se respecter et d’être fidèles, entre autres. Bien que l’ouverture d’esprit et les couples ouverts soient de plus en plus nombreux, l’adultère est encore reconnu comme une faute conjugale.

Pour qualifier un acte d’adultère, il y a trois conditions à remplir. Devant le tribunal, l’époux est considéré comme ayant adopté un comportement adultère quand la situation d’adultère est répétitive, ayant été constatée plusieurs fois, mais aussi si la situation d’adultère rend la vie commune intolérable. Et enfin, si la réconciliation n’est pas possible.

Comme le dispose l’article 244 du Code civil, la réconciliation des époux après les faits qualifiés d’adultère rend la demande de divorce irrecevable. Toutefois, si de nouveaux faits sont intervenus après, l’époux qui demande le divorce peut invoquer les faits anciens qui ont été pardonnés. Ces derniers viendront appuyer sa demande devant les tribunaux.

A lire également  Droits de la femme lors d’un divorce

De plus, le maintien de la vie commune n’est pas considéré comme une réconciliation s’il a été réalisé dans le seul intérêt des enfants. De même pour la reprise de la vie commune, si l’un des époux a quitté le domaine familial pendant un certain temps après la découverte de l’adultère.

Selon l’article 229 du Code civil, le divorce est prononcé pour l’un ou plusieurs des cas suivants :

  • les époux sont d’accord pour le divorce (consentement mutuel),
  • l’altération définitive du lien conjugal,
  • l’acceptation de la rupture du mariage,
  • une faute conjugale avérée.

Si vous réussissez à apporter la preuve d’un adultère, vous pouvez demander le divorce. Quand le divorce est prononcé pour une faute exclusive à l’un des conjoints, l’époux victime peut bénéficier de dommages et intérêts. Ils sont accordés par le juge en réparation du préjudice moral subi suite aux torts du conjoint et aux impacts de la dissolution du mariage.

adultère

Rassemblez des preuves à l’appui de vos revendications

Pour obtenir le divorce après un comportement d’adultère, il est essentiel d’apporter des preuves irréfutables. En effet, elles viendront appuyer vos revendications et le conjoint fautif ne pourra pas nier ses actes.

La plupart du temps, l’intervention d’un détective privé pour élucider un cas d’adultère est toujours préférable et permet de renforcer votre requête. Bien entendu, vous pouvez agir de vous-même, en espionnant, par exemple, le téléphone, les mails ou les déplacements de votre conjoint si vous avez des soupçons. Cela permet de s’assurer que l’acte adultérin existe réellement. Mais souvent, les preuves apportées de cette manière risquent d’être irrecevables ou incomplètes. En effet, se mettre dans la peau d’un agent filtré n’est pas si facile qu’il n’y paraît.

A lire également  Que retenir de la pension alimentaire d’une femme sans travail en cas de divorce ?

Pour être sûr, il est conseillé de se faire accompagner dans votre démarche par un professionnel. Le détective privé a tous les savoir-faire nécessaires pour apporter des preuves sérieuses, complètes et concrètes. De plus, il est en mesure d’assurer la confidentialité de vos recherches.

Demander un conseil juridique pour une procédure de divorce

Dans un premier temps, même si vous n’êtes pas encore décidé(e), vous pouvez aussi demander un conseil juridique pour une procédure de divorce. Contactez un juriste, idéalement un avocat spécialiste en droit du divorce, pour avoir des conseils avisés. Vous pouvez lui poser toutes les questions qui vous travaillent, à commencer par les effets du divorce, ce qu’implique l’adultère de votre époux et les solutions possibles.

Il est important de consulter un professionnel qui a un regard objectif. Grâce à son expérience, il peut vous donner de bons conseils et expliquer les différentes étapes à franchir dans le cadre d’une procédure de divorce. Choisissez un avocat compétent, mais aussi compréhensif et avec qui vous vous entendez bien. En effet, il sera à vos côtés pour toutes les étapes, il est important de lui faire confiance.

divorce adultère

Envisager d’autres solutions que le divorce en cas d’adultère

Le divorce semble être la seule issue possible en cas d’adultère. Toutefois, il y a d’autres solutions que vous devriez envisager. En effet, avec le recul, et en prenant le temps nécessaire pour bien réfléchir, les couples arrivent souvent à une entente, notamment dans le cadre d’une procédure de divorce. Grâce aux différents accompagnements comme le conseil conjugal et la médiation, il n’est pas rare qu’un couple reste soudé et uni après une telle épreuve. Bien entendu, ce n’est pas une obligation, mais si l’époux fautif regrette ce qu’il a fait et a la volonté de ne plus recommencer, il arrive que le couple soit plus soudé que jamais.

A lire également  Divorce et séparation de bien

Si vous en ressentez le besoin, explorez les différentes possibilités qui s’offrent à vous. Faites un bilan, pesez le pour et le contre. Toutefois, rien ne sert de vous forcer si vous n’avez plus la force ou la volonté de continuer.

Conseils pour aller de l’avant avec confiance après le divorce

Il est difficile d’aller de l’avant après un adultère et un divorce. Le sentiment d’avoir été trahi(e) est très présent, ayant un impact émotionnel important sur les époux.

Afin de faire face à un divorce le plus sereinement possible, il est conseillé de faire appel à des interventions extérieures. En effet, des coachs et d’autres professionnels interviennent justement dans ces cas précis. Ils vous aident à avancer, à retrouver confiance en vous et à mieux vivre le présent, malgré ce qu’il s’est passé.

Vous pouvez aussi établir de nouveaux objectifs de vie, adapter vos stratégies à votre situation de divorcé(e). Vous verrez que de nouveaux rêves se profileront à l’horizon et vous donneront la force d’aller de l’avant. Adoptez de nouvelles routines, entourez-vous d’amis et de personnes de confiance pour ne pas être trop seul(e) afin de vous construire une nouvelle vie saine après le divorce.