Ce que vous devez savoir sur la garde exclusive

Après le divorce, la garde des enfants est une question un peu délicate à gérer entre les parents. La décision peut quelquefois susciter des désaccords entre les géniteurs de l’enfant. Pour cela, un juge aux affaires familiales sera consulté pour décider qui parmi les parents est le mieux placé pour garder la progéniture. Les démarches prennent en compte plusieurs facteurs. Enfin, la garde exclusive revient à un des deux parents. Cependant, découvrez d’abord ce que désigne une garde exclusive.

Garde exclusive : ce que cela désigne

Il est question de garde exclusive quand l’enfant passe en moyenne sept mois sur toute l’année chez un des deux parents. Le juge décide du parent qui bénéficiera de la garde exclusive suivant des conditions données. Le juge aux affaires familiales étudie les éléments comme la relation entretenue entre la progéniture et chacun des géniteurs. En plus, l’âge est un élément important quand il s’agit de confier l’exclusivité de la garde de l’enfant à un géniteur.

L’emploi du temps de chaque parent est également étudié afin de savoir qui des deux parents sera disponible pour l’enfant. Surtout pour répondre à ses besoins et ses éventuelles demandes. En plus, la volonté de l’enfant à rester avec son père ou sa mère compte. Cette décision émane de l’enfant afin de lui permettre d’avoir une stabilité affective et matérielle. Pour finir, chaque parent manifeste sa volonté de garder l’enfant ou non.

Après l’étude des éléments énumérés ci-dessus, le juge se prononce pour désigner le parent le mieux placé pour assurer la garde exclusive de l’enfant. Néanmoins, l’autre parent peut décider de garder une relation avec sa progéniture. Pour cela, il obtient le droit de visite et d’hébergement.

Démarches pour obtenir une garde exclusive

Un des géniteurs de l’enfant peut se proposer pour gagner la garde exclusive de la progéniture. Ceci étant, il lui revient de prouver et de convaincre la justice qu’il constitue la meilleure solution de garde pour l’enfant. Alors, il apporte les justificatifs attestant que l’ex-époux démérite la garde de l’enfant. En effet, tous les éléments constitutifs doivent montrer que c’est le demandeur de la garde exclusive qui mérite effectivement de garder l’enfant.

Dans d’autres cas, le demandeur peut facilement obtenir la garde exclusive. La sécurité de l’enfant est prioritaire lors du divorce de ses parents. Le juge s’assure donc qu’il soit bien traité avec le parent   à qui revient la garde. Par conséquent, s’il est prouvé que l’enfant subit de la maltraitance de la part d’un des géniteurs, ce dernier  perd illico presto la garde exclusive.

Les cas d’abus d’alcool et de maladie grave consistent aussi des preuves qu’un parent peut demander la garde exclusive. Cette demande permet de maintenir l’enfant à l’écart de tout dommage pouvant nuire à sa santé. Un parent rassemble les preuves que son ex-conjoint n’est pas en mesure d’assurer la garde exclusive de l’enfant.

Par ailleurs, les ressources financières des géniteurs ne peuvent  pas être considérées pour déduire le potentiel parent pouvant assurer la garde exclusive. Même les convictions sexuelles et les situations matrimoniales sont exclues pour juger un parent à assurer la garde exclusive de l’enfant après le divorce.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*