Adopter un enfant quand on est célibataire

deux mains qui se touchent

La procédure d’adoption est soumise à des règles spécifiques. Si vous souhaitez formuler une demande d’adoption quel que soit votre statut, vous devez vous conformer à ces règles. D’autant plus que si vous êtes en union libre, en PACS, seul l’un des partenaires pourra adopter l’enfant. Seuls les couples mariés peuvent formuler une demande d’adoption à deux. Mais il est possible pour une personne seule d’adopter à condition qu’elle soit âgée d’au moins 28 ans au moment de la demande. La différence d’âge entre l’enfant et vous doit être de 15 ans minimum.

Quelle démarche effectuer pour adopter un enfant seul ?

Peu importe si vous êtes célibataire ou non et que vous souhaitez accueillir un enfant en adoption, vous devez au préalable obtenir un agrément d’adoption. Il s’agit d’un document délivré par le Président du Conseil général de votre département, ceci, après avis d’une commission d’agrément. L’objectif de l’agrément est de prouver que les conditions d’accueil offertes à l’enfant sont meilleures. Dans ce cas, vous serez soumis à une évaluation sociale et psychologique. Elle devra attester que vous êtes capable de prendre soin de l’enfant et de lui offrir un environnement éducatif, psychologique et familial sain. Cela veut dire que votre situation est prise en compte. Après obtention de l’agrément dont la validité est de 5 ans, vous devrez confirmer chaque année votre projet pour le maintenir. Passé ce délai, vous devrez déposer une nouvelle demande.

Comment obtenir l’agrément d’adoption seule ?

L’obtention d’un agrément d’adoption seule se fait via le Conseil général de votre département. L’agrément doit être écrit et intervenir dans les 9 mois à dater du jour de la confirmation de la demande. Elle vous sera délivrée par le service de l’aide sociale à l’enfance (ASE) qui est placé sous l’autorité du président du Conseil général de votre département de résidence.

Quel enfant une personne seule peut adopter

S’il est vrai qu’il est possible d’adopter un enfant seul en théorie, la pratique s’avère parfois complexe. La liste des pays autorisant l’adoption par les célibataires est restreinte. Les législations changent chaque année, et il est nécessaire de bien se renseigner avant d’entamer les différentes démarches. En France, l’adoption n’est pas une chose simple et très peu de personnes, mariées ou seules arrivent à adopter un pupille de l’Etat. On peut également répertorier des différences selon le département en ce qui concerne l’adoption par des célibataires. Si vous souhaitez adopter un enfant de plus de 13 ans, il devra donner son accord devant un notaire.

Quelles sont les difficultés pour un célibataire qui souhaite adopter

Il est vrai que les mentalités évoluent, mais le modèle familial reste encore sacré dans la société. Mais un refus d’agrément à l’adoption ne peut pas uniquement se baser sur la situation familiale de l’adoptant, ni son orientation sexuelle. L’important est la capacité du parent à s’occuper de l’enfant et à répondre à ses besoins primaires et secondaires. Vous pouvez demander conseils à un avocat pour une meilleure préparation de votre dossier.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*