Le Conseil de l’UE entérine la législation pour une industrie sans émissions nettes

L’Union européenne franchit un cap décisif dans sa quête d’un avenir durable avec l’adoption formelle par le Conseil de la législation visant à instaurer une industrie sans émissions nettes. Cette avancée réglementaire marque un tournant dans la politique industrielle européenne, posant les fondations d’une économie résolument tournée vers l’écologie.

Une étape clé vers une économie verte

Face à l’urgence climatique, l’Union européenne s’est engagée dans une transformation profonde de son tissu industriel. La nouvelle législation sur l’industrie à émissions nettes nulles constitue un jalon essentiel de ce parcours ambitieux. Elle reflète la volonté collective de réduire significativement l’empreinte carbone et d’accélérer le déploiement des technologies vertes.

Des objectifs ambitieux pour 2030

Dans le cadre de cette législation, des objectifs précis ont été fixés pour garantir que, d’ici 2030, l’Europe produise au moins 40 % de ses besoins annuels en technologies propres. Ce seuil s’avère crucial pour répondre non seulement aux engagements environnementaux mais aussi pour stimuler l’autonomie stratégique du continent face aux dynamiques mondiales.

Soutien accru aux technologies renouvelables et nucléaires

L’éventail des technologies soutenues par la législation est large, incluant les solutions renouvelables ainsi que le nucléaire dans une perspective de décarbonation industrielle. La loi prévoit également des mesures facilitant la délivrance des permis, essentielles pour accélérer la réalisation des projets verts et répondre à la demande croissante.

A lire également  Revalorisation du forfait télétravail pour les agents de la fonction publique en 2024