Mar 08

Edito : Sarkozy licencié !

3 Flares Facebook 0 Twitter 3 Google+ 0 Email -- Filament.io 3 Flares ×

C’est un véritable coup de tonnerre. La nouvelle est d’importance, c’est pourquoi on s’étonne que seuls Le Parisien et le Figaro en fassent état : Jean Sarkozy est licencié en Droit, dans des conditions particulièrement flatteuses de surcroît. Il est en effet major de promotion, soulignent les deux publications, qui fournissent sa moyenne générale au millième près (!!) : 15,048. A la ligne suivante, le Figaro tient à opérer un rapprochement avec un événement que nous avions presque oublié : l’EPAD, l’EPAD, mais oui mes bons amis ! Le grand quotidien, juste en-dessous de la jolie note obtenue par le diplômé rappelle : « de nombreux détracteurs avaient raillé la faiblesse du cursus scolaire du jeune homme« . La phrase suivante est écrite à l’encre invisible, alors qu’elle aurait mérité d’être imprimée : « que d’injustes calomnies ».

Ce blog s’intéresse bien sûr aux  facultés de Droit, c’est pourquoi il tient à féliciter chaleureusement cet étudiant méritant. De mauvais coucheurs ne manqueraient pas de faire remarquer que, chaque année, de nombreux jeunes femmes et hommes du même âge (26 ans) accèdent au grade de docteur en Droit, sans bénéficier de l’attention d’un quotidien national. Profitons de l’occasion pour leur adresser, quant à nous, un petit salut amical.

Ce billet devait initialement aborder des thèmes en rapport avec « la journée internationale des droits des femmes », mais on nous signale que le quota de banalités sur ce thème a été atteint par les médias français dès 6 heures ce matin. Faute de propos intelligent et original à tenir sur la question, nous sommes donc contraints de renoncer, la mort dans l’âme.

A demain matin pour le nouveau billet de notre camarade et néanmoins ami Antoine Matter.

3 Flares Facebook 0 Twitter 3 Google+ 0 Email -- Filament.io 3 Flares ×

(7 commentaires)

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

    • Jonathan on 9 mars 2012 at 0 h 44 min
    • Répondre

    Tu as toi même été major de ta promo, ce qui veut dire que tu es aussi intelligent (mais moins beau) que Jean Sarkozy …

    • ZéroZéroSept on 9 mars 2012 at 23 h 21 min
    • Répondre

    Dans de nombreux journaux et émissions télévisées, Jean Sarkozy nous était présenté comme un cancre… cette moyenne est elle le reflet de son niveau ou est elle obtenue grâce à son nom?

      • Jonathan on 11 mars 2012 at 14 h 16 min
      • Répondre

      Si ce sont les journaux de gauche qui l’ont présenté comme un cancre, il faut les croire de la 1ere à la dernière lettre…

        • Maxime on 12 mars 2012 at 10 h 38 min
        • Répondre

        Même le pire des cancres peut avoir de bonnes notes en redoublant – une ou plusieurs fois – son année.
        J’en suis la preuve vivante. Ce même cancre peut également s’en sortir convenablement (à ne pas confondre avec brillamment) en fin de cursus.
        Cancre ou pas cancre, telle n’est pas la question.

        Les noms célèbres ne sont parfois pas aidés (bien au contraire). La vraie question qu’il faut se poser, à mon sens, est la suivante: l’anonymat a-t-il bien été respecté?
        Malheureusement, la réponse à cette question ne figure ni dans les journaux de gauche, ni dans les journaux de droite.
        Bien malin serait celui qui prétendrait avoir la réponse.

    • Dibou on 13 mars 2012 at 14 h 12 min
    • Répondre

    Etrange… en effet, l’anonymat a-t-il été respecté ?! Voila une question à laquelle nul n’aura jamais de réponse.

    • Lambert D on 14 mars 2012 at 11 h 51 min
    • Répondre

    Curiosité oblige, encore un élève de Master dans les statistiques du site !

    En préambule, je tenais juste à donner mon avis. Je salue l’initiative de ce blog qui permettra, je l’espère, à beaucoup de monde de comprendre le droit, cette matière très complexe, farfelue, parfois déconnecté du réel mais créant ce réel..
    Remarque perso : ce blog a été créé dans le but de rendre plus accessible intellectuellement le droit, par conséquent selon moi, les longs articles sont à proscrire, ils seront suivis par les plus assidus, les fins passionnés de droit, mais pourra décourager le premier venu qui cherche réponses à ses questions de façon simple.. Enfin ceci est un avis, rien de plus, et j’en laisse à votre discrétion pour gérer ce blog comme vous le désirez. Très bonne initiative !

    Faute de temps, je commenterai uniquement cet article pour l’instant.

    Quel doux parfum émane de ce titre, l’art du double sens et de l’accroche !
    Mais non nous parlons ici de Sarkozy fils, qui a, grâce son parcours, créé une jurisprudence certaine dans toutes les facs de France.
    Dorénavant, les élèves redoublants, une fois, deux fois, plusieurs fois, n’ont plus de complexe quand on leur pose la question : « Mais tu te rends compte que tu as 24 ans et tu es en Licence 2 de droit ? »
    Il répondra nonchalamment : « Je suis pas le seul, tu as vu le fils de Sarkozy ».

    Et oui, Sarkozy junior a banalisé le redoublement en Droit, il a rassuré ses élèves qui survivent au milieu de tous ces arrêts de jurisprudence, et règles en tout genre !

    Maintenant, la question à se poser n’est pas celle du « il l’a eu », « il ne l’a pas eu », « mais il a des raisons évidentes à ne pas l’avoir eu » ; c’est bien celle de l’égalité des chances.

    Oui, il a redoublé à maintes reprises, et Oui il le méritait !
    Combien de jeunes étudiants font du droit pour bien gagner leur vie, avoir le choix d’un grand panel de professions pour s’en sortir, car il faut des diplômes pour pouvoir exercer un métier. Hors Monsieur Sarkozy lui, sans formations, sans expériences, ni diplômes, se voyait quasiment remettre les clefs de l’EPAD..
    Egalité des chances……
    Là où l’étudiant normal devra faire ses preuves, avoir les meilleures moyennes, ne jamais redoubler pour ne pas se voir recaler lors d’un entretien, certains comme Monsieur Sarkozy eux auront le Pass.

    C’est donc indigne (le mot à la mode) de voir cette information, sans aucuns sens, car ce n’est pas la réalité, c’est une injustice de plus..

    Et pour reprendre les mots du Président de la République (discours sur l’égalité des chances le mercredi 17 décembre 2008) :
    « Si l’on parle de l’égalité absolue des situations, on tombe tout de suite dans l’égalitarisme qui est le
    contraire de la République parce que la République c’est aussi la récompense du mérite, c’est aussi
    l’élitisme républicain, c’est aussi la récompense de l’effort et du travail. »

    On parle de mérite (quelqu’un qui a une Licence en droit au bout de tant d’années) ?
    On parle d’élite (il en fait parti mais pourtant récidiviste du redoublement) ?
    On parle d’effort et du travail ?

    Les belles paroles de nos politiques..

    L.

  1. Bonjour,

    Je tenais à préciser que Jean Sarkozy n’est pas le plus brillant élève.
    Bon je sais, je vais vous citer ce que j’ai vu sur wikipédia, quelques uns me diront déjà « vos sources sont aussi certaines que les élucubrations de l’octogénaire du dessous », mais ne leur déplaise, je le ferai quand même, et en citant les sources en plus (pas besoin de fadettes du coup, malin non ?)

    « En septembre 2004, il entre en classe préparatoire (hypokhâgne) au lycée Henri-IV, mais il ne poursuit pas ces études » (Le Nouvel Observateur, 10 avril 2008)

    « En septembre 2005, il entre en classe préparatoire ENS Cachan (filière D1) au lycée Turgot à Paris, mais ne continue pas jusqu’en deuxième année » (Rue89, 20 octobre 2009)

    « En septembre 2006, il s’inscrit à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne pour suivre des études de droit. Il valide sa première année, mais échoue deux fois en deuxième année » (Le Parisien, 13 octobre 2009 ).

    « En septembre 2009, après obtention d’une dérogation, il entame pour la troisième fois sa deuxième année, par correspondance » (Rue89, 20 octobre 2009)

    « En octobre 2010, il obtient sa deuxième année de droit » (20minutes.fr, 22 octobre 2010)

    Alors bon, être major de droit ça devient aussi facile qu’un joueur qui fait Retry à chaque Game Over.

    Cordialement !
    V.

  1. […] un an. La campagne présidentielle battait son plein, un type en scooter terrorisait la France, Jean Sarkozy obtenait sa licence de droit, et au milieu de tous ces évènements anodins, un rayon de lumière surgissait au milieu de […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.